Cuvée Domaine

Blanc 2006

Dégustation le 16 juillet 2008

Le blanc 2006 se goûte manifestement magnifiquement actuellement. La minéralité et la droiture sont presque exacerbées par une année de bouteille...
Ce vin a reçu la médaille d’or 2008 du concours national Amphore, réservé aux vins issus de raisins en agriculture biologique :
www.concoursamphore.com

Blanc 2005

Dégustation le 16 juillet 2008
Ce vin commence tranquillement son évolution : encore beaucoup de fraîcheur, mais ce je-ne-sais-quoi de compoté au nez et en bouche qui augure d’une douce évolution...

Rouge 2005

Dégustation le 05 juillet 2008
Beaucoup de friandise dans ce millésime. L’équilibre du 2005 est idoine, la dégustation le prouve ; ce vin va encore progresser, il a manifestement encore des choses à prouver ; le nez est marqué par la fraîcheur des fruits rouges, et une pointe d’épice apparaît après oxygénation. La robe reste d’un beau rubis transparent. En bouche...
Encore 3 à 5 ans de tenue, sans problème.

Cuvée Domaine Rosé 2011

Avec l’arrivée du généreux soleil de mai, le rosé 2011 est enfin disponible

Il est issu de notre parcelle de pinot noir de Morogues, et a été récolté à la main, comme l’ensemble des vignes du domaine.

Il a été travaillé comme un blanc (par pressurage direct).

Sa robe est saumon clair, et le nez, expressif, aux dominantes de pamplemousse et de mandarine. La bouche est vive et fraîche, avec une finale particulièrement tendue.

Les Renardières

Rouge 2004

Dégustation le 22 juillet 2008
Ce millésime mal aimé a prouvé qu’avec le temps, il révélait des expressions du terroir particulièrement riches et complexes. Moins immédiatement flatteur qu’un 2005 et a fortiori un 2003, il a su trouver son chemin, mieux marqué terroir et finalement plus représentatif de notre appellation.
Ce vin a reçu la médaille d’or 2007 du concours national Amphore, réservé aux vins issus de raisins en agriculture biologique :
www.concoursamphore.com

Les Renardières Rouge 2009

Elaboré à partir des deux hectares du clos des Treilles, sur la commune de Parassy, les quelques 5 000 bouteilles produites en 2009 révèlent un pinot noir de grande tenue.
Sa robe est d’un beau rouge profond, avec des teintes violines. L’élégance de ce vin s’affirme avec des notes de réglisse, d’épices et de griottes. C’est toute la puissance et la finesse du pinot noir sur un grand terroir argilo-calcaire.
Mis en bouteille en juillet 2011, il commence tout juste à s’ouvrir et à donner le meilleur de lui-même. Il est impératif de le décanter deux bonnes heures avant de le déguster. Le servir en carafe est chaleureusement recommandé.


Exceptionnellement les Renardières rouge 2009 n’est pas disponible en bouteille magnum. En revanche il reste du 2007 et du 2008.
Il accompagnera volontiers tous mets élaborés à partir de viande rouge, de gibier, sans oublier les terrines et le fromage frais.
Servir à 16 degrés.

Les Renardières Blanc 2008

Produite sur une parcelle d’un peu plus d’un hectare, la récolte confidentielle de quelque 38 hectolitres a été élevée en barrique sur une dizaine de mois, sur des contenants de 400 et 500 litres.
Après soutirage, la matière s’est reposée en cuve jusqu’à la mise, début mai 2010.

La concentration et la minéralité de ce millésime donnent à ces 5 000 bouteilles un fruit d’une grande tenue et une capacité de garde excellente.

On appréciera sa robe aux reflets dorés, au nez nuancé d’épices et d’agrumes. C’est un vin ample et complexe, qui se donnera avec le temps. Parfait équilibre, marque du terroir.
Sa richesse et sa complexité seront particulièrement bienvenues en apéritif, servi en carafe. Ce vin rendra également hommage aux poissons, aux crustacés en sauce, au foie gras.
À noter que Les Renardières blanc 2008, tout comme les millésimes 2006 et 2007, est décliné en bouteille magnum (150 cl).
Servir à 12 degrés.